Arbres et Forêts

 

Planter des Arbres,

Oui, mais des Arbres fruitiers.

 

C'est la plus efficace, la plus simple et la plus agréable des solutions

pour stopper le réchauffement climatique,

pour maintenir l'équilibre de la planète et créer de l'emploi durable.

 

L’Empreinte forêt d’un français est de 352m² (d’après « envol-vert.org »).

C’est 352 m2 par Français pris à la forêt pour couvrir ses besoins (surtout en viandes et œufs industriels, agro-carburants, cuir, soja, huile de palme, hévéa, café et cacao).

L’Empreinte Forêt (baromètre de déforestation)

L’Empreinte Forêt est la surface prise sur la forêt

qui est nécessaire à la production des matières premières que nous consommons, directement ou indirectement.

Elle tient compte des matières premières les plus importantes

en terme de déforestation

(soja, huile de palme, hévéa, viandes blanches et rouges, œufs, cuir, café et cacao).

L’huile de palme et le soja sont les secteurs les plus à risque.

 

La déforestation est généralisée.

Les forêts sont dégradées ou rasées, sans être replantées d’arbres en biodiversité.

Chaque année, c’est l’équivalent de la surface de la Grèce qui est rasé et qui disparaît.

Les impacts sont énormes et se multiplient en cascades :

-       Moins de CO2 capté et moins d’Oxygène produit

-       perte de la biodiversité

-       érosion des sols

-       raréfaction des cours d’eau

-       sécheresse

-       perte de survie pour les populations locales, paysannes et artisanales

-       changement climatique

-       menaces globales pour la survie humaine en général.

 

La forêt amazonienne rétrécit et se décompose.

Aujourd’hui, à cause de la déforestation grossière et de la déforestation sélective (abattage de certaines espèces çà et là) de la forêt amazonienne, de nombreux arbres sont détruits, abimés, rendus malades et laissés en décomposition sur place.

Cette réduction en surface et cette énorme décomposition de la forêt amazonienne génère maintenant un rejet de CO2 supérieur à ce que les arbres vivants absorbent.

La forêt amazonienne rejette donc maintenant plus de CO2 qu’elle n’en capte.

 

Notre système alimentaire industriel pollue.

Notre système alimentaire (industriel) est responsable de 44 à 57% de l’ensemble des émissions de GES, réparties comme cela (Source 2015 : « www.Grain.org : Hold-up sur le climat.» ) :

·                15-18 % , Déforestation et changement d’affectation des terres.

·                11-15 % l’Agriculture industrielle

·                15-20 % Transformation, Transport, Emballage & Distribution

·                3-4 %  Déchets

Notre système alimentaire industriel consomme donc aussi 44 à 57% du pétrole utilisé sur la planète. Il amplifie la course au pétrole.

 

 

 

 

Parvenir à  « Zéro Empreinte Forêt »  en 2020 est indispensable :

 

- les gouvernements doivent changer les politiques néfastes et montrer le bon exemple par la commande publique. (stopper les agrocarburants via la directive Renewable Energy, accords du GATT qui bloquent l’augmentation des surfaces de cultures de soja en Europe, réglementation sur l’affichage de l’alimentation animale, etc.) et soutenir l’agriculture écologique en agro-foresterie, …

 

- les entreprises doivent s’assurer que leurs approvisionnements ne sont pas liés à la déforestation.

 

- l’action individuelle a une influence sur les marchés et les industries :

 

Réduire, Réparer, Réutiliser, et Recycler...

Réduire nos consommations de :

-     -protéines animales (de bœufs, volailles et œufs industriels, produits laitiers)

-       -agro-carburants

-       -cuir

-     -soja

-      -huile de palme

-      -hévéa

-       -café et cacao.

 

Donner plus de durée de vie aux objets et produits : Réparer, Réutiliser, Recycler.

 

Vérifier la certification et la traçabilité des produits ( label forêt FSC, label bio, label  équitable, ou sinon ne pas les acheter, moins et mieux consommer pour partager les ressources et mieux répartir l’emploi).

 

Presser les gouvernements, services consommateurs et cantines pour développer de  meilleurs achats, réglementations et certifications.

 

Consommer local, durable, équitable auprès des petits paysans/maraîchers du coin ou dans une coopérative d’achats groupés et solidaires.

 

Replanter les forêts, planter partout des arbres variés.

 

 

 

Re-Planter :

pour stopper le réchauffement climatique,

réguler le climat,

et créer de l'emploi durable.

 

 

Entretenir et replanter les forêts :

 

Les forêts donnent la vie. Elles maintiennent l’équilibre de la planète.

Elles régulent le climat, les pluies et leurs excès.

Elles nous protègent des inondations et des tempêtes.

Elles captent du C02. Elles procurent de l’Oxygène et de l’eau potable.

 (ONF : En forêt, au cours de la période de végétation, près de 80% des précipitations incidentes annuelles retournent dans l'atmosphère sous forme de vapeur, par évaporation de l'eau interceptée, sol et végétaux : on parle d'évapo-transpiration.

Lorsqu'il pleut en forêt, 20 à 50% de la pluie est retenue par le feuillage des arbres.

La forêt a des sols très filtrants, ayant une couche d'humus

à grande capacité d’infiltration et de rétention d'eau.

La teneur en eau des tissus végétaux représente jusqu'à 90% de leur poids frais.)

 

Elles fournissent aussi bois, papiers, produits pharmaceutiques, des matières premières pour l’industrie, et des fruits et aliments variés.

 

Les forêts et les arbres créent des espaces de vie et de bien-être

dont dépend toute la vie sur terre.

 

Il faut reconnecter l’Humain à son environnement pour développer le partage des ressources et de l’emploi durable, et entretenir la vie.

 

L’arbre et ses bienfaits pour les plantes et les êtres vivant autour de lui :

  • Il va chercher et recycle les nutriments du sol

  • Il stocke l’eau dans le sol et la libère lentement

  • Il dépose au sol des matières organiques naturellement fertilisantes

  • Il protège le sol de l’érosion

  • Il minimise les effets des températures excessives

  • Il stocke du CO2 et produit de l’Oxygène.

  • C’est un habitat pour plantes et animaux sauvages (toute la biodiversité)…         

 

 

Alors,

Plantons des arbres fruitiers organisés en  Forêt-jardin comestible,

Plantons partout des Verger - Jardins nourriciers multi-étagés.

Comme dans la forêt, mélangeons sur le même espace des arbres fruitiers variés, des arbustes et des petites plantes, comestibles, localement adaptées, perpétuelles et/ou vivaces, et parfois sauvages.